Manifeste des économistes atterrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manifeste des économistes atterrés

Message  Louison le Mar 14 Sep - 10:19

Certain(e)s en ont sans aucune doute déjà entendu parler. Il s'agit d'une manifeste signé par André Orléans, Henri Sterdyniak, Thomas Coutrot et Philippe Askenazy dénonçant les politiques économiques actuelles et le marasme dans laquelle la pensée économique évolue en ce moment. Le texte a commencé à faire du bruit et à être largement relayé depuis mardi dernier, et donnera lieu à l'organisation d'un colloque le 9 octobre à Paris, en présence de nombreux économistes européens.

Il est téléchargeable à l'adresse suivante: Manifeste des économistes atterrés

Par ailleurs, Jean Gadrey en fournit un commentaire sur son blog hébergé par Alter Éco: Commentaire du Manifeste

Louison

Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifeste des économistes atterrés

Message  Louis-Marie le Mar 14 Sep - 18:35

Effectivement, j'en ai entendu parler et j'ai reçu le texte du manifeste.

Je me pose cependant un certain nombre de questions.

Je partage leur sentiment en ce qui concerne la pauvreté de la réflexion et du débat actuel en sciences économiques
(il est vrai que la procédure de sélection des publications contribue à l'uniformité apparente de la pensée économique).

Par contre, je m'interroge sur la validité des réponses et des propositions qu'ils prétendent apporter.
Leur raisonnement est souvent beaucoup trop simpliste et daté. Leurs solutions pouvaient fonctionner dans le contexte d'une économie faiblement intégrée et où le contrôle des autorités publiques était fort. Par contre, dans un contexte de mondialisation poussée, je doute de leur efficacité.

Par ailleurs, les positions de certains (celle de Orléan sur l'absence de prix d'équilibre sur les marchés financiers ou encore celles de Gadrey sur la mesure de la richesse) sont très peu partagées parmi les économistes

Enfin, n'oublions pas que la plupart des premiers cosignataires sont très marqués politiquement (la plupart ont soutenu le Front de Gauche lors des dernières élections). C'est leur liberté et leur droit les plus absolus mais doit être pris en compte.

Louis-Marie

Messages : 61
Date d'inscription : 18/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifeste des économistes atterrés

Message  Louison le Mer 15 Sep - 13:54

Sur la validité des réponses qu'ils prétendent apporter, il faut tenir compte de ce que disent les auteurs: ces propositions ne font pas l'unanimité parmi eux, et elles ne sont que des idées destinées au débat. Il ne faut donc pas prêter à ce texte plus d'intentions qu'il n'en a, ce n'est pas un programme de politique économique générale: c'est une prise de position qui se veut fondatrice de quelque chose, à voir les débats qu'elle engendrera, notamment au travers du colloque prévu au mois d'octobre. Par ailleurs, ce texte étant aussi destiné à une diffusion dans la presse, une trop grande technicité aurait sans doute nuit à l'effet voulu.
Il faut aussi prendre garde à bien replacer ce texte dans son contexte géographique. Tu doutes de sa pertinence dans un monde globalisé à l'économie fortement intégrée. On peut rétorquer que les auteurs placent leur texte dans une perspective résolument européenne, qui prend donc en compte ces aspects. On peut aussi rétorquer que mondialisation et dérégulation ne vont pas fatalement de pair, et que par conséquent on peut tout à fait imaginer une économie mondialisée régulée par les pouvoirs publics. C'est aussi le but de ce texte, évidemment.

Il est évident que les positions de ces économistes ne sont pas celles de la majorité du monde académique en sciences économiques, car ils appartiennent à l'économie dite hétérodoxe. Ça ne veut rien dire sur la validité de leurs hypothèses et de leurs propositions. Comme tu le dis toi-même, les mécanismes de publications sont tels qu'ils laissent très peu de place à la possibilité d'une pluralité d'opinion (qui n'est pas exactement le trait le plus saillant de l'académisme économique). En outre, il faut aussi prendre en compte l'autocensure que s'infligent certains, précisément pour pouvoir être publié dans des revues majeurs. Par conséquent, même si ces économistes ne sont pas certes pas majoritaires, ils ne sont peut-être pas non plus si isolés que cela quant à leur opinions, étant donné qu'il est impossible de savoir précisément combien pense quoi. On peut ajouter que le nombre de personnes ralliées à une idée ne dit pas grand chose sur la valeur de celle-ci.
C'est donc à chacun de se faire un aperçu des différents paradigmes de la science économique, et d'en apprécier la pertinence des postulats et des analyses. Il va de soi que les cursus actuels en sciences économiques ne tendent pas vraiment à favoriser cela.

Enfin, l'étiquette politique de ces économistes n'a rien à voir, là encore, avec la validité de leurs hypothèses et de leurs propositions. Ils ne sont pas plus idéologues que l'ensemble des économistes à l'étiquette politique non affichée, mais qui n'en pratiquent pas moins une économie non neutre politiquement et idéologiquement. Faire de leur positionnement politique (que, pour ma part, j'ignorais précisément, excepté pour Coutrot, qui est à ATTAC) un critère d'appréciation central de leurs propositions sert surtout de diversion pour leur prêter une subjectivité que n'auraient pas des économistes sans étiquette apparente. C'est une vision erronée qui appauvrit le débat, à mon avis, car elle repose sur le mythe d'un dualisme en économie, avec d'une part une économie pure a-idéologique qui serait exacte, et d'autre part une économie idéologique qui serait farfelue (lire orthodoxe/hétérodoxe). On en revient au problème de la pluralité de pensée en sciences éco, qui les la problématique sous-jacente de ce texte.

Louison

Messages : 34
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifeste des économistes atterrés

Message  Sébastien le Jeu 23 Sep - 11:55

Un petit commentaire sur ce manifeste. Tout d'abord, merci à Luison de l'avoir proposé. J'en avais écouté parler mais je n'avais pas pris le temps de le lire. C'est chose faite.

Je partage la plupart de leurs idées notamment sur le rôle de la finance dans le système actuel, sur l'influence de la subjectivité des analystes financiers sur les décisions économiques, sur le bilan des politiques fiscales mises en œuvre depuis 30 ans, sur la nécessité d'avoir des dépenses publiques conjoncturelles contra-cycliques (les stabilisateurs économiques), sur l'intérêt allemand de préserver cette zone euro qui favorise son économie tournée vers l'export européen. Je ne rentre pas dans les détails mais ces points sont à mon avis vraisemblables et en quelques sortes pas autant hétérodoxes qu'on voudrait bien le croire.

En effet, en lisant ce manifeste, j'ai retrouvé de nombreuses idées de Krugman sur les dépenses publiques, de Stiglitz i) sur la séparation des activités de détails et de finances des banques et ii) sur le bilan catastrophique des politiques fiscales et de la théorie sous jacente du ruissellent, les analyses de Martin Wolf sur l'influence de la zone euro sur l'économie allemande, les analyses de Galbraith (père, John Kenneth) sur l'impossibilité de prévoir l'avenir et donc sur l'influence trop importante de la subjectivité des analystes financiers. Pour renforcer mon propos, j'ai récemment assisté à un discours d’André Sapir sur l'avenir de l'Union Monétaire Européenne. Il préconise notamment une politique fiscale européenne et une véritable coordination des politiques européennes. Je ne voudrais pas trop rentrer dans les détails mais ce manifeste reprend un grand nombre d'idées parfaitement répandues par les plus grands économistes. Certes, leurs connotations politiques ne font pas de doute mais celui qui pense à une économie a-idéologique refuse la vérité.

En tout cas, ce manifeste sera suivi par d'autres économistes (je pense à Bernard Maris), et si cette idée s'internationalise, certains économistes américains connus et reconnus vont se retrouver dans ce projet.

Pour terminer, Philippe Askenazy en rajoute une couche dans Le Monde Eco du 14 Sept. Il n'hésite pas à qualifier le système actuel des retraites de bouclier fiscal (et le projet de loi actuel renforce en quelque sorte ce bouclier fiscal). Je trouve que son article fait le lien en quelque sorte entre le manifeste (donc la politique économique) et les questions sociales. Voilà ce qui manque à ce manifeste, un projet plus complet et pourquoi ne pas reprendre certaines idées de l'Économie Sociale et Solidaire (à découvrir dans une série d'articles de Oncle Bernard (Bernard Maris) dans les numéros de juillet-août de Charlie Hebdo).

Wink

Sébastien

Messages : 13
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://sebmarchand.blog.lemonde.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manifeste des économistes atterrés

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum