Réforme de l'université

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réforme de l'université

Message  Félix le Mar 23 Aoû - 15:44

Ne sachant pas vraiment où poster le sujet, j'ai décidé de le mettre dans la section "actualité éco". Les liens sont quand même assez importants en réfléchissant : université de qualité -> dynamisme éco : progrès techniques, recherche et développement ...

J'ai trouvé cette article dans Le Monde qui expose les idées de Think Thank Terra Nova (proche du PS) pour réformer en profondeur le système supérieur français. Les journalistes parlent d'un système défaillants et atone : Réalité ou fiction ? Je me le demande ...
En tout cas, on pourrait aborder le thème d'une réforme de l'université. Voilà le lien : http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2011/08/23/enseignement-superieur-terra-nova-brise-plusieurs-tabous/

Je trouve ça plutôt intéressant à première vue . Cependant, je suis toujours très hostile à tout augmentation des frais d'inscription (déjà très élevé, qui a dit que je parlais du magistère????) et à la sélection en master.
De plus une allocation de seulement 500 euros me semble bien faible au regarde des frais très importants pour un étudiant en début d'année : loyer, caution, inscription, sécurité sociale, mutuelle, meubles ... A paris on frise souvent les 1500euros
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/08/22/les-etudes-sont-reservees-a-une-elite_1562229_3224.html

Le débat est ouvert ...

Félix

Messages : 70
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 26
Localisation : Meknès, Maroc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme de l'université

Message  Fred le Mar 23 Aoû - 17:03

C'est la bonne place pour le sujet. Un sujet propice aux débats d'ailleurs.

Je pense personnellement que le problème de l'Université c'est son incapacité à produire des étudiants bien formés et en adéquation avec le marché du travail. Je trouve que Terra Nova se trompe de problème en se focalisant sur le flux d'entrée dans les facs (le nombre d'entrée ou les difficultés financières à accéder aux études) plutôt que sur ce qui en sort. Tant que les étudiants qui sortent du système ne seront pas proportionnellement plus nombreux à obtenir des jobs valorisants (financièrement et/ou intellectuellement) à la sortie, le coût des études semblera toujours trop élevé. Si augmenter les frais d'inscription permet de rendre le CV d'un étudiant plus sexy (grace aux bénéfices de moyen supplémentaires), alors, oui, c'est une bonne chose. En l'état actuel, je pense que ce serait du gâchis.

Une idée pour les décideurs des futurs réformes ou contre-réformes de l'université: assurer le service après-vente du diplôme. La première marche est souvent la pus dure. J'ai beaucoup d'amis qui sont sortis du système scolaire et qui végètent au chômage. Ils ne sont plus étudiants et ne peuvent plus améliorer leur expérience par des stages puisqu'ils ne peuvent plus avoir de conventions. Les facs devraient fournir des conventions de stages à ses anciens étudiants un ou deux ans après la fin de leur études s'ils le souhaitent. On peut même imaginer que ces mêmes étudiants payent des frais pour cela puisque cela monopoliserait des ressources de l'université.

Fred
Admin

Messages : 370
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 33
Localisation : Doctorant

Voir le profil de l'utilisateur http://themanwhobloggedtheworld.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme de l'université

Message  Jean-Gui le Mer 24 Aoû - 12:21

Je suis assez d'accord avec Fred concernant les frais d'inscription. Mais l'allocation de 500€ me semble une mesure plutôt étrange : pourquoi augmenter les frais d'inscription de manière aussi énorme (sur le master, ça fait quand même une multiplication par trois par rapport à ce qu'on paye à Clermont 1, hors frais de magistère Wink ) pour finalement reverser en reverser 50% comme allocation? Certes c'est plutôt positif pour des étudiants boursiers qui ne payent pas les frais d'inscription, mais pour les autres ça n'a aucun sens! Autant augmenter les bourses simplement. Reste à savoir qui payerait l'allocation, mais un mécanisme de ce genre ça serait sûrement au CROUS de s'en charger...


En ce qui concerne la sélection, je n'ai rien contre pour ma part, sur le principe c'est tout à fait logique : pourquoi se taper tout un master 1 si c'est pour finalement ne pas être pris en master 2? Mais d'un autre côté, quand je vois à quel point certains M1 sont généralistes, ça semble également plus logique de sélectionner à l'entrée en M2... Bref, on n'est pas près de voir le bout de ce débat.

Par contre je suis farouchement (si si Wink ) opposé aux entretiens de niveau pour orienter le parcours de l'étudiant en début de licence. Je ne sais pas comment ça se passe dans d'autres filières, mais j'ai pu constater en économie que ce serait complètement négliger les capacités des étudiants. Un exemple concret : venant d'un bac scientifique, et bien qu'ayant obtenu un BTS commercial, en arrivant en L1 je ne connaissais presque rien en micro, macro, droit, etc. (j'ai eu 8/20 en éco-droit au BTS...). Si j'avais passé un entretien j'aurais sûrement atterri dans un groupe de mise à niveau (sic), alors qu'au final j'ai plutôt pas mal réussi, voire mieux que pas mal d'étudiants sortant de bac ES... Bref, en début de licence ça ne rime à rien... à la limite ce serait plutôt à partir de la L2 ou de la L3 qu'il faudrait chercher à orienter, une fois que l'on peut constater une trajectoire d'évolution. Et finalement c'est déjà ce qui se fait de manière assez naturelle avec les spécialisations en L3...

Jean-Gui

Messages : 152
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ong-psf.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme de l'université

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum