Stage Mag1 Gabon AGIR Pour le Développement

Aller en bas

Stage Mag1 Gabon AGIR Pour le Développement

Message  Hélène Q le Jeu 3 Déc - 18:25

AGIR pour le Développement est une petite association de clermont-ferrand qui oeuvre pour le développement du gabon (principalement). Elle a mis en oeuvre de nombreux partenariats entre la ville de clermont et la ville de Oyem au nord du Gabon (ramassage scolaire, camion poubelle, ordinateur...), avec l'ENITA (formation de gabonnais et échanges d'expériences) ETC

Je suis partie avec 6 autres personnes de l'association (4 francaises et 2 gabonnais) un mois dans l'objectif de participer à la construction d'une bibliothèque, receptionner deux contener expédiés par la ville de clermont (mobilier scolaire, ordinateur, tuyau de raccordemennt à l'eau, matériel de cuisine pour collectivité...) les distribuer aux écoles, aux coopératives agricoles, aux villages.
Au final, j'ai appris à être patiente car on a rien fait comme on avait prévu et on a beaucoup attendu.
Pour la bibliothèque on a déplacé du gravier et tordu des tiges de fers car le prix du sable avait augmenté donc on n'avait pas de quoi en acheter pour commencer le chantier.

J'ai été immergée entièrement dans la vie gabonnaise, logé dans la famille des étudiants gabonnais de l'asso, traversé du pays, invitation aux cérémonies traditionnelles (retour de deuil) et grand repas de famille.
Le Gabon est un pays un des plus riche d'Afrique, pourtant c'est un pays encore en grande difficulté, de gros problème pour l'accès à l'éducation et à la santé. A Libreville, à coté des quartiers fait des plus belles villas, il y a des bidonvilles à perte de vue dans les vallés ou les voitures ne peuvent pas se rendre.
Un pays dont le potentiel est énorme, du point de vue économique il y a de nombreuses ressources traditionnelles, une petite industrie, un potentiel touriste inexploité, une l'agriculture (notament au nord du pays) qui pourrait être beaucoup plus productive mais qui a besoin de moyens mécaniques (on plante un baton, on attend quelques jours et on a du maniocs).
Il y a beaucoup de choses à faire pour ce pays qui n'est pas le moins du monde aider par son gouvernement.

J'ai adoré cette expérience, c'est celle que j'ai préféré. Partir avec une petite asso en première année permet d'éviter de se retrouver coincer dans un milieu d'expat si confortable mais tellement loin de la réalité.

Hélène Q

Messages : 1
Date d'inscription : 03/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum